Késako Water-Polo ?

Présentation

Le Water-Polo ou Waterpolo (orthographe française depuis 1990) est un jeu de balle qui si joue dans l'eau et que l'on pourrait comparer au Hand-ball, dans une piscine.

Encore trop confidentiel, le Water-Polo est pourtant un sport très répandu dans l'hexagone. Il est affilié à la Fédération Française de Natation.

Un sport à découvrir

Quelques règles de base

L'aire de jeu

Le waterpolo se joue dans un bassin de 30 mètres par 20 mètres pour les matchs masculins (si le bassin est assez grand sinon possibilité de jouer en 25m) et 25 mètres par 20 mètres pour les matchs féminins.

Plusieurs lignes symbolisées par des plots, matérialisent la surface de jeu.

  • Une ligne rouge (2 mètres) : un attaquant ne peut pas y pénétrer, sauf si la balle est déjà dans cette zone ou que la passe est déjà effectuée (balle aérienne).
  • Une ligne jaune (5 mètres) : zone à l'intérieur de laquelle on ne peut pas tirer de coup franc direct.
  • Une ligne blanche : milieu du terrain, et ligne de but dans l'alignement des poteaux.


La composition de l'équipe

L'équipe compte 13 joueurs dont 6 remplaçants (5 joueurs + 1 gardien). 

Un gardien de but et 6 joueurs de champ évoluent dans l'eau en même temps, pour chaque équipe, le coach assure la rotation de ses joueurs.


La durée d'un match

Un match officiel se décompose en 4 périodes de 8 minutes chacune de jeu effectif . 

Ces périodes sont séparées par des temps de repos de 2 minutes sauf entre la 2ème et la 3ème période où le repos est de 5 minutes. 

Chaque équipe peut demander un temps-mort par période lorsqu'elle est en possession de la balle (attaque).


La règle des 30 secondes

Chaque équipe, dès qu'elle prend possession de la balle (interception, engagement, etc) dispose d'au plus 30 secondes pour tirer au but. Dans ce cas (qu'il y ait but ou non, ou encore corner), le décompte de ces 30 secondes est réinitialisé. Il est également réinitialisé si un joueur de l'autre équipe est exclu. Si le décompte arrive à son terme, une faute est sifflée et la balle est donné à l'autre équipe.


Les différentes fautes :

  • Faute simple. La balle doit être maniée à une seule main (sauf pour le gardien). Elle ne doit pas être sous l'eau. Le joueur ne peut s'appuyer sur aucune partie du bassin (buts, bords ou fond du bassin) pendant le temps de jeu (si un gardien s'appuie sur le bord du bassin, un penalty est sifflé contre son équipe). Il est également interdit de frapper le ballon avec le poing(sauf pour le gardien), et de lancer de l'eau sur un adversaire.
  • Fautes graves. Une faute commise sur un attaquant dans la zone des 5 mètres est sanctionnée par un penalty, si ce dernier est en position de marquer, tiré sur la ligne des 5 mètres.
  • Nager sur le dos de son adversaire, frapper son adversaire involontairement entraîne une faute grave avec exclusion de 20 secondes (à la troisième faute grave, le joueur est exclu du match définitivement et est remplacé).
  • Certaines fautes graves (par exemple la perturbation volontaire du jeu) sont sanctionnées par une Exclusion Définitive Avec remplacement (EDA), si la faute est plus grave (par exemple, un coup volontaire), le joueur est exclu du match et ne peut pas être remplacé par un membre de son équipe pendant 4 minutes.

La rencontre est dirigée par deux arbitres, le match est retranscrit par 3 arbitres de table (officiels B)


Un peu d'histoire

Une variante du water-polo était pratiquée en Rome ancienne. Populaire chez les légionnaires, ils le propagèrent à travers tout l'empire. Le jeu était pratiqué dans les piscines des thermes.

Il faut ensuite attendre 1869 pour voir les membres du club britannique de natation de Bournemouth pratiquer un jeu dont les règles sont assez proches du water-polo moderne. Le premier match international a lieu en 1890. Il met aux prises Angleterre et Écosse. Le premier championnat, celui d'Angleterre, débute en 1888.

Le water-polo est sport olympique dès 1900 et passe sous le contrôle de la FINA en 1911. Un championnat du monde est mis en place à partir de 1913. Les Britanniques dominent les palmarès jusqu'aux années 1920. La France, la Belgique, la Suède, la Hongrie et l'Allemagne rivalisent ensuite avec les créateurs britanniques. Après la Seconde Guerre mondiale, l'Italie, la Yougoslavie et l'URSS viennent rejoindre l'élite mondiale.

La France a été championne olympique en 1924.

Les titres masculin et féminin de champions du monde de water-polo sont décernés à l'occasion des Championnats du monde de natation. Organisés tous les deux ans par la Fédération internationale de natation, le tournoi mondial de water-polo côtoie plusieurs autres disciplines des sports aquatiques lors de cette compétition omnisports (natation sportive, nage en eau libre, natation synchronisée et plongeon). Depuis la première édition tenue à Belgrade en 1973, la cadence des championnats est irrégulière : longtemps disputés tous les 2 à 5 ans, la FINA a établi une périodicité bisannuelle depuis 2001.

Le vainqueur de l’édition 2009 était la Serbie, suivie de l’Espagne et de la Croatie chez les hommes et Etats-Unis, Canada, Russie chez les dames.

Créée en 1979, la Coupe du monde de water-polo est une compétition internationale de water-polo opposant les meilleures sélections nationales. Organisée par la Fédération internationale de natation  (FINA), cette compétition propose des versions masculine et féminine depuis 1979 bien que les deux compétitions soient disputées différemment.

Le vainqueur de l’édition 2010 était la Serbie, suivie de la Croatie et de l’Espagne chez les hommes et Etats-Unis, Australie, Chine chez les dames.

 

Un spectacle, une ambiance 


Une ambiance propre aux sports en salle

A l’instar des autres sports en salle comme le basket ou le hand-ball, le Water-Polo offre une proximité entre le public et les joueurs.  Vous êtes au cœur de l’action, dans le match. C’est l’assurance de passer quatre fois huit minutes totalement immergé dans la compétition et dans un rythme endiablé.


Du rythme et du suspens

Le temps de possession du ballon étant limité à 30 secondes, les équipes n’ont qu’un seul objectif : traverser au plus vite le bassin, pour tromper le gardien adverse. Au Water-Polo, pas de round d’observation, les contre-attaques succèdent aux attaques, on ne s’ennuie jamais, ni dans le bassin, ni dans les tribunes. Et comme en 30 secondes, tout reste possible, les derniers instants du jeu réservent parfois des surprises et sont régulièrement l’occasion de retournements de situation


La ferveur des supporters

Parce que le public est constitué de supporters passionnés par ce sport, l’ambiance dans les tribunes est festive et conviviale. Les supporters arborent fièrement les couleurs de leur club, trompettes et tambours encouragent les joueurs et apportent parfois une touche de carnaval qui contribue à l’esprit de fête.

 

Une sortie originale pour toute la famille

Un aspect ludique qui séduira petits et grands

Sport collectif, jeu de balle, plaisir de l’eau, le Water-Polo possède tous les ingrédients pour séduire les petits et les grands.

Du reste, nous avons tous, un jour ou l’autre, plus ou moins pratiqué le Water-Polo :

  • A la piscine avec des amis
  • En camping, guidé par un Gentil Organisateur
  • En bord de plage avec les enfants


L’aspect ludique du Water-Polo, tel que vous avez pu le pratiquer, vous a déjà familiarisé avec un sport dont vous pourrez, sur un week-end,  découvrir la pratique à haut niveau. C’est aussi la garantie de passer un superbe moment en famille, tant pour les petits que pour les grands.